L'évoluton du métier d'éducateur canin.

Depuis 20 ans j’exerce le métier d’éducateur canin…

 

 

Les gens ont toujours eu des chiens, certes mais la place de du chien dans la famille a bien changé et du coup notre métier aussi. 

 

LE CHIEN DOIT ÊTRE DOMINÉ !

 

 

 

Quand j’ai commencé ce métier, il n’y avait pas de formation spécifique. Tout le monde pouvait se réveiller un matin et aller travailler en tant qu’éducateur canin dans le ¼ d’heure qui suivait ! Ce n’est pas tout à fait ce qui m’est arrivé, mais bon, je vous raconterai cela une autre fois dans le détail si vous insistez !

 

 

Ce métier s’apprenait sur le tas (ou après une formation rudimentaire) ou l’on apprenait à son chien à obéir à l’aide d’une seule baguette magique qu’on devait parfaitement manier : la théorie de la dominance. Il fallait  montrer qui était le patron !

 

 

Personnellement, j’avais à l’époque une chienne qui aurait été qualifiée de facile mais qui surtout avais très envie de partager des choses avec moi. Il y avait un certain feeling entre elle et moi. Je me suis très rapidement posée des questions sur cette théorie de la hiérarchie,  et surtout moi, pauvre petite femme, je voulais trouver d’autres moyens que la force physique pour arriver à mes fins.

 

 

 

 

ÉDUQUER C'EST UN APPRENTISSAGE.

 

 

Etant donné que la force, la contrainte n’était pas notre mode personnel de fonctionnement, je me suis tout naturellement dirigé sur les méthodes d’apprentissage.  

 

 

Au départ, l’approche étaient très succincte : la répétition, l’habituation …

 

 

Des choses très pragmatiques, nous sommes allées crescendo pour atteindre les notions de renforcements, punitions,  et autres conditionnements.

 

La science a donné alors aux éducateurs canins, les clés indispensables pour mettre en place des séquences d’apprentissages calibrées, millimétrées. L’éducation est logique, algébrique ! Une équation, une solution…

 

 

 

RECHERCHER L'ÉQUILIBRE PROPICE A L'APPRENTISSAGE

 

Avec ses acquis sur les possibilités d’apprentissage du chien, les éducateurs ont alors commencé à appliquer les mêmes notions aux humains responsables de ces chiens à éduquer… Pour que le chien obéisse, l’humain doit apprendre à apprendre à son chien.

 

 

Mais voilà, nous avons ouvert un autre livre… le chien n’est plus la seule inconnu de l’équation, l’entourage humain et l’environnement en sont des nouvelles. Le système d’équation, donne alors des solutions multiples.

 

 

La profession s’est alors complétée avec ce  qu’on a appelle pendant un temps le comportementalisme.  A mon avis, c’est une grave erreur de distinguer les 2 professions. L’éducateur ne peut pas être efficace sans se confronter à l’étude du système dans lequel le chien évolue, et le comportementaliste, qui est spécialiste de l’analyse du système, a besoin de mettre les mains dans le cambouis pour proposer des solutions réalistes.

 

 

 

 

LA COLLABORATION ENTRE L'HUMAIN ET L'ANIMAL

 

 

Dans le même temps, la considération de l’animal a bien évolué. De l’animal outil (pour la chasse, la garde), le chien est devenu un compagnon, un membre de la famille.

 

 

Le bien-être du chien est donc devenu une composante essentielle dans le programme d’éducation. L’éducateur canin doit proposer des solutions qui respectent l’état émotionnel, physique et mental du chien.

 

 

Au niveau syntaxique, on est passé de l’expression dresser son  chien, à éduquer son chien, et je dirais même collaborer avec son chien. Collaborer, c’est travailler de concert avec quelqu’un, dans un même but, sans notion de supériorité.  Faut-il faire preuve d’anthropomorphisme exagéré pour considérer le chien comme collaborateur ?  Personnellement j’assume! Mes chiens et moi formons une équipe ! Et vous ?

 

 

 

 

LA BOUCLE EST BOUCLÉE !

 

 

En 20 ans, de dresseur de chiens, je suis devenue enseignante auprès de chiens et d’humains possédant un chien…Il ne me manquait plus qu’une étape pour finaliser mon évolution, celle d’enseigner à de futurs éducateurs canins.

 

C’est chose faite  depuis 2015, je suis comblée de pouvoir transmettre ma passion, mon savoir aux futures générations qui feront à leur tour évoluer ce si beau métier ! N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez entreprendre une formation d’éducateur canin à Lyon ou dans sa région ! 

Écrire commentaire

Commentaires: 0