Mon chiot mord sans arrêt !

Les chiots mordent. Et Dieu merci! Les jeux de bagarres (et de morsures) entre chiots sont essentiels pour que votre chiot apprenne à utiliser sa gueule avec délicatesse comme le ferait un chien adulte.

 

Le mordillement est le comportement du chien le plus normal, naturel et nécessaire !!

 

 

Les morsures entre chiots causent rarement des blessures, mais elles sont assez douloureuses et suscitent donc une réaction appropriée : « un cri et une pause dans le jeu ». Votre chiot apprend que ses dents pointues et ses jeunes mâchoires peuvent néanmoins blesser. Étant donné que votre chiot apprécie de jouer à la bagarre, il va commencer à inhiber la force de sa morsure pour ne pas provoquer l’interruption du jeu. Ainsi votre chiot apprendra à jouer à mordre doucement avant qu'il acquiert les dents et les mâchoires puissantes d'un chien adolescent.

 

Interdire au jeune chiot de mordre peut tout à fait offrir une solution immédiate et temporaire, mais c’est potentiellement dangereux parce que votre chiot n'apprendra pas que ses mâchoires peuvent infliger la douleur. Par conséquent, une fois adulte, en cas de provocation ou de peur, sa réponse par la morsure  sera susceptible de causer de graves blessures.

 

Bien sûr, durant la phase de d'éducation ou de dressage du chiot les mordillements doivent être contrôlés, mais seulement d'une manière progressive et systématique. On doit enseigner au chiot à inhiber la force de ses morsures, avant de lui interdire de mordre complètement. Une fois que votre chiot a appris à utiliser sa gueule avec douceur, il est alors temps de diminuer sa fréquence d’utilisation.

 

Apprendre à  votre chiot à inhiber la force de ses morsures est un processus en deux étapes: Il faut d'abord enseigner à votre chiot qu’il ne doit pas vous faire mal.  Ensuite, vous enseignerez à votre chiot qu’il ne doit pas exercer de pression du tout quand il mord. Ainsi, la « morsure » du chiot deviendra tout au plus une prise en gueule humide !

 

Enseigner à votre chiot à diminuer la fréquence d’utilisation de sa gueule est un processus en deux étapes également : Il  faut d'abord enseigner à votre chiot qu’il doit interrompre sa morsure sur demande (même si elle est douce). Par la suite, vous apprendrez à votre chiot à ne jamais prendre en gueule sans qu’on le lui ait demandé (donc mettre le comportement sur commande).

 

 

NE PAS FAIRE MAL

 

Il n'est pas nécessaire de faire mal à votre chiot ou de l’effrayer pour lui apprendre que la morsure fait mal. Un simple « aïe! » est suffisant.

Si votre chiot reconnaît votre « aïe» et cesse de vous mordre, félicitez-le, inciter le à s'asseoir (pour canaliser rapidement l’excitation), récompensez le avec un morceau de foie séché, puis reprenez le jeu.

 

Si votre chiot ignore le "aïe" et continue à vous mordre, marquez votre mécontentement en ronchonnant et  pleurnichant «Hou là là, j’ai trop mal !»  (N’hésitez pas à jouer à fond la comédie, votre chiot doit vraiment penser qu’il vous a blessé). Et quittez immédiatement la pièce. Votre chiot a perdu son compagnon de jeu. Rejoignez votre chiot au bout de 30 secondes et en utilisant la technique du leurre/ récompense, faites le revenir vers vous, s'asseoir, se coucher et se calmer, avant de reprendre le jeu.

 

N'essayez pas de le saisir le collier, ni de le forcer physiquement à se coucher.  Tant qu’il n’est pas calme, le tenir ou le toucher provoquera inévitablement de nouveau une morsure. Attention, jouez avec votre chiot dans une pièce où vous pourrez le laisser seul sans crainte s’ il ne répond pas à votre cri. Si il ignore votre signal, il perd son compagnon de jeu.

 

 

NE PAS SERRER

 

Une fois que votre chiot ne fait plus mal, faîtes comme si il le faisait encore !

 

Accueillez ses pincements les plus durs avec un cri de pseudo douleur « aïe ». Votre chiot se dira alors: "Waouh! Ces humains sont vraiment  super-sensibles ! Il faut que je sois plus doux quand je les mors". La pression des morsures de votre chiot diminuera progressivement jusqu'à ce que la morsure de jeu devienne un simple jeu de prise en gueule.

 

Ne permettez jamais à votre chiot de mordiller les cheveux humains ou les vêtements. Cheveux et vêtements ne peuvent pas ressentir la douleur. Permettre à un chiot de mâchouiller les cheveux, les écharpes, les lacets, les jambes de pantalon ou les mains gantées, entraîne involontairement le chiot à mordre plus fort. N’oubliez pas la gueule du chiot est alors extrêmement  proche de la chair humaine!

 

 

LÂCHE 

 

Une fois que votre chiot n'exerce plus aucune pression avec ses mâchoires, maintenant - et seulement maintenant – vous allez lui apprendre à réduire la fréquence d’utilisation de sa gueule.

 

Apprenez à votre chiot la signification du mot "LÂCHE". Quand il joue et qu’il a votre main en gueule, commander lui « LÂCHE » et présentez une croquette à votre chiot. Immédiatement, il ouvrira la gueule et lâchera sa prise pour prendre la croquette. C’est exactement ce que l’on veut.

 

Au fil des répétitions, il anticipera la venue de la croquette et répondra immédiatement à votre demande «  LÂCHE » sans que vous ayez le besoin de présenter votre croquette. Continuez néanmoins à le félicitez ! Votre chiot apprendra que jouer doucement avec sa gueule est autorisé, mais qu’il doit arrêter dès  que vous lui demandez.

 

 

VOTRE CHIOT NE DOIT PLUS JAMAIS INITIER LE JEU DE GUEULE

 

Désormais, votre chiot ne devrait jamais être autorisé à initier le jeu de gueule (à moins d'y être invité). Consultez notre fiche « Prévenir l'agression » pour une description détaillée des règles essentielles concernant les exercices d'inhibition de la morsure à travailler lors du nourrissage à la main ou des jeux à tirer (corde ou tug).

 

À force d'encouragement, les chiots qui mordillaient beaucoup, finissent par utiliser leur mâchoire avec douceur, parce que leurs morsures douloureuses de chiot ont suscité, de nombreuses fois,  une réaction amplement appropriée.

 

A l’inverse, les chiots qui jouent rarement avec d'autres chiens, les chiots qui mordillent rarement leurs propriétaires (parce qu’ils sont timides, craintifs, ou nés orphelins), et les races dites «  de compagnie », ne reçoivent pas suffisamment de commentaires sur la douleur et la puissance de leurs mâchoires et n’acquièrent pas toujours une bonne inhibition de leur morsure. C'est la raison pour laquelle vous devriez inscrire votre chiot dans une classe chiots (sans laisse) le plus rapidement possible.

 

Il faut bien être conscient qu’une fois adulte, si votre chien mord un chien ou un humain, son euthanasie ou l’efficacité d’une rééducation sera presque toujours déterminée par la gravité des blessures. Cette gravité des morsures découle elle-même du  niveau d'inhibition de la morsure que votre chien aura acquis lorsqu’il était chiot.

 

 

La leçon de survie la plus importante pour un chiot est donc d'apprendre que ses morsures causent de la douleur! Votre chiot ne peut apprendre cette leçon que s'il est autorisé à jouer en mordant des chiots, des chiens et des humains, ET s'il en reçoit les commentaires appropriés !

 

Si vous avez besoin de plus de renseignements sur la gestion des mordillements, ou pour tout autre problème concernant le dressage du chiot, n'hésitez pas à nous contacter par email animheureux@gmail.com ou par téléphone au 06.82.25.45.70.

Écrire commentaire

Commentaires: 0